samedi 13 novembre 2010

Nécrologie de Sainte-Germaine-Boulé

Ce portail constitue un espace virtuel, un lieu privilégié pour garder à la mémoire et rendre hommage à nos gens disparus car, ne meurent réellement que ceux qu'on oublie. Pour que leur souvenir demeure.

Cliquer ce lien: Nécrologie de Sainte-Germaine-Boulé

Aimé Gagné dit Bellavance et Aimée-Rose Pomerleau

Recherche par Richard Bégin

Aimé Gagné dit Bellavance, fils de Joseph Bellavance et Zoraïde Bolduc, est né le 18 juin 1909 à Lac-Etchemin. Il est décédé le 16 avril 1993 à Lac-Etchemin.

Aimée-Rose Pomerleau, fille de Lucas Pomerleau et Marie-Anne Bédard, est née le 18 février 1920 à St-Luc, comté de Dorchester.

Ils se sont mariés le 22 septembre 1937 à Ste-Germaine-Boulé. Ils ont eu les enfants suivants : Yolande-Rose-Aimée (1938), Dolorès (1939), Angélina (1940), Marc (1942), Ghislaine (1943), Gaétan (1944), Nelson (1945-1946), ………….

Aimé Gagné dit Bellavance, surnommé « Cinq-sous », est arrivé à Palmarolle en 1934 avec son père Joseph Bellavance et sa famille. Dès l’année suivante, ils viennent s’établir à Ste-Germaine. Aimé prend alors possession du lot 54 du rang 10, presqu’en-face de celui de son père et à proximité de ceux de ses frères.

Pour des ajouts ou corrections, envoyez un courriel à Richard à l'adresse: shgsgb@gmail.com

vendredi 5 novembre 2010

Addenda: date de décès Florida Lessard

Florida Lessard, épouse de Florian Bolduc, est décédée le 27 mai 1987 à La Sarre. Pour plus de détails sur ce couple et sa famille, consultez "L'histoire des nôtres, un héritage" Sainte-Germaine-Boulé, 1933-2008.

vendredi 29 octobre 2010

Louis Drouin et Démérise Beaudoin

Recherche par Richard Bégin

Louis Drouin, fils de Moïse Drouin et Catherine Ferland, est né le 14 mars 1867 à St-Joseph de Beauce. Il est décédé le 6 février 1942 à Sainte-Germaine.

Démérise Beaudoin, fille d’André Beaudoin et Marcelline Larochelle, est née le 1er février 1859 à St-Henri de Lévis. Elle est décédée le 28 mars 1944 à Sainte-Germaine.

Louis Drouin et Démérise Beaudoin se sont mariés le 11 mai 1891 à St-Léon de Standon. Ils ont eu trois (3) enfants: Rose-Aimée (1895), Roméo (1898) et Amédée (1900).

Louis Drouin né Louis-Napoléon Drouin avait un frère jumeau prénommé François. Demeurant à St-Joseph de Beauce, Louis y passa son enfance et son adolescence. Un peu avant 1881, son père Moïse déménage la famille à Sts-Anges. Vers 1890, Louis, encore célibataire, s’installe à St-Léon de Standon comme cultivateur et s’y marie en mai 1891. Il est alors âgé de 24 ans et son épouse Démérise a 32 ans.

Vers 1923, leur fille Rose-Aimée Drouin et son époux Arthur Vachon quittent St-Luc de Dorchester pour venir s’établir à Palmarolle.

C’est au début de l’hiver 1931-32, après avoir vendu terre et maison à St-Léon de Standon, que Louis Drouin et Démérise Beaudoin arrive à Ste-Germaine accompagnant leurs deux fils Roméo et Amédée.

Pour des ajouts ou corrections, envoyez un courriel à Richard à l'adresse: shgsgb@gmail.com

mercredi 27 octobre 2010

Alfred Doyon

Recherche par Richard Bégin

Alfred Doyon, fils de Louis Doyon et Marie Poulin, est né le 22 juillet 1895 à St-Martin, comté de Beauce. Il est décédé le 3 novembre 1952 à Ste-Germaine.

Alfred Doyon a épousé Marie-Anne Poulin le 13 octobre 1926 à St-Ludger. Elle est la fille de Johnny Poulin et Delvina Fortin, née le 13 avril 1903 à St-Georges de Beauce.

Né à St-Martin, c’est à St-Gédéon qu’Alfred passera son enfance et son adolescence. Son père Louis Doyon exerce le métier de bûcheron. Sa famille se retrouvera peu de temps après, à St-Ludger.

Alfred Doyon, âgé de 29 ans, aurait possiblement traversé aux États-Unis en 1924 pour travailler dans les chantiers.

Le couple aurait eu au moins un fils : Joseph-Ulric-Herménégilde, né en 1927 et décédé à l’âge de 5 mois en 1928 à St-Ludger.

Alfred doyon est arrivé à Ste-Germaine en septembre 1940 sur le lot 2 du rang 10, canton Destor.

Si vous possédez une ou des photos d'Alfred Doyon, du couple ou de la famille, ce serait bien appréciée.

Pour des ajouts ou corrections, envoyez un courriel à Richard à l'adresse: shgsgb@gmail.com

jeudi 17 juin 2010

Georges Cameron et Alice Jacques

Recherche par Richard Bégin


Georges Cameron, fils d’Adélard Cameron et Georgiana Fortier, est né le 16 avril 1904 à Ste-Justine, comté de Dorchester. Il est décédé le 10 novembre 1970.

Alice(Élise) Jacques, fille d’Elzéar Jacques et Marie Bélanger, est née le 20 mai 1900 à St-Côme, comté de Beauce. Elle est décédée le 8 mai 1993 à Montréal et aurait été inhumé à Lac-Carré.

Ils se sont mariés le 27 juillet 1925 à St-Louis-de-Gonzague, Dorchester et ont eu les enfants suivants : Wilfrid (1926), Jeanne-d’Arc (1929), Anna-Thérèse(Anne-Marie) (1930), Georgette (1933), Gérard (1934), Juliette (1936-1946), Jacqueline (1938).

Ils ont habité au début de leur mariage à St-Cyprien, puis à St-Louis-de-Gonzague.

Georges Cameron a acquis le lot 39 du rang 2 en avril 1941. Il aurait quitté au début des années 50.

À son décès, Alice Jacques est inscrite divorcée.

Leur fille Juliette est décédée à Ste-Germaine le 27 juillet 1946 à l’âge de 10 ans et 4 mois.

Leur fille Anne-Marie a été adoptée par Adélard Cameron et Alice Boilard.

Mariages de leurs enfants :

Wilfrid s’est marié en 1948 à Aline Lapointe à Roquemaure.
Jeanne-d’Arc s’est mariée en 1947 à Fernand Lapointe à Ste-Germaine.
Anne-Marie s’est mariée en 1950 à Lucien Dupuis à Ste-Germaine.
Georgette s’est mariée en 1950 à Majella Laprise à Roquemaure.
Gérard s’est marié en 1957 à Marie-Rose Landry à Québec.
Jacqueline s’est mariée en 1959 à Yvon Bouchard à Chibougamau.

Si vous possédez des photos de ce couple ou famille, ce serait bien appréciée.

Pour des ajouts ou corrections, envoyez un courriel à Richard à l'adresse: shgsgb@gmail.com

samedi 12 juin 2010

Rosaire Ruel et Cécile Cadotte

Recherche par Richard Bégin

Rosaire Ruel, fils d’Achille Ruel et Amazélie Aubin, est né le 28 octobre 1911 à St-Lazare, comté de Bellechasse.

Cécile Cadotte, fille de Moïse Cadotte et Rosaria Ayotte, est née le 26 septembre 1924 à Authier.

Rosaire Ruel et Cécile Cadotte se sont mariés le 19 mai 1943 à Duparquet.

C’est à l’automne 1934 qu’Achille Ruel, le père, vient s’installer sur le lot 28 du rang 1, canton Palmarolle. Veuf depuis 1927, Achille arrive avec ses enfants. Sa fille Bernadette Ruel, mariée en 1932 à Joseph Forgues à Ste-Claire de Dorchester, était déjà arrivée à Palmarolle depuis octobre 1933.

Achille Ruel, père
Achille Ruel est né le 11 avril 1876 à St-Malachie, comté de Dorchester et est décédé le 15 décembre 1959 à Amos. Avant son mariage, il a été forgeron à Ste-Claire, puis cultivateur et bûcheron à St-Lazare. Vers 1917, la famille d’Achille Ruel déménage à Ste-Claire. Son épouse Amazélie Aubin dit Migneault, est née le 16 avril 1890 à St-Lazare et est décédée le 11 ou 12 mai 1927, à l’âge de 37 ans, à Ste-Claire, suite à l’accouchement de son dernier bébé mort-né deux semaines avant.


Léopold, Alphonse, Josaphat, Lorenzo, Achille, Rosaire et Léonidas.
Achille et Amazélie ont eu les enfants suivants : Achille jr(1907), Joseph-Arthur (1908-1909), Bernadette (1910), Rosaire(1911), Léopold (1913), Alphonse (1915), Joseph-Napoléon-Lorenzo (1916), Marie-Philippine-Alice (1918), Josaphat (1920), Léonidas (1922), Yvette (1924) et enfant anonyme (1927-1927).

Bernadette, Yvette et Alice.
Achille jr Ruel a épousé Maria Leclerc en 1947 à Rapide-Danseur.
Léonidas Ruel a épousé Yolande Chabot en 1945 à Mattice, Cochrane, Ontario.
Léopold Ruel a épousé Thérèse Marchand en 1948 à Val d’Or. Décédé en 1971.
Yvette Ruel a épousé Émiliano Vallée en 1947 à Rapide-Danseur
Alphonse Ruel est décédé le 11 octobre 1945 à Rouyn.

Si vous possédez une ou des photos de ce couple ou famille, ce serait bien appréciée.

Pour des ajouts ou corrections, envoyez un courriel à Richard à l'adresse: shgsgb@gmail.com

dimanche 16 mai 2010

Adrien Leduc et Aurore Genest

Recherche par Richard Bégin

Adrien Leduc, fils de Théode Leduc et Léa Therrien, est né le 11 septembre 1898 à Lac-aux-Sables, comté de Portneuf. Il est décédé le 15 juillet 1942 à Sainte-Germaine-Boulé.

Aurore Genest, fille de Philias Genest et Clarisse Leduc, est née le 18 juin 1907 à St-Casimir, comté de Portneuf. Elle est décédée le ______. Elle a épousé en secondes noces Maurice Bédard le 11 août 1943 à Duparquet. Elle a épousé en troisièmes noces Fulgence Lachance le 1er juin 1969 à St-Casimir.

Adrien Leduc et Aurore Genest se sont mariés le 11 février 1926 à St-Casimir, comté de Portneuf. Ils ont eu au moins un enfant : Rita, née le 18 juillet 1928 à Legal, Alberta, qui épousa Rosario Clément le 20 juillet 1949 à Normétal.

À son mariage, en 1926, Adrien Leduc était domicilié à St-Émile de Légal à Edmonton en Alberta et était fermier de métier. Était-il retourné en Alberta après son mariage jusqu’à sa venue en Abitibi ? Quoi qu'il en soit, c’est en 1937 qu’Adrien Leduc arrive et s’installe à Sainte-Germaine-Boulé sur le lot 41 du rang 10, canton Duparquet.

Si vous possédez une ou des photos de ce couple ou famille, ce serait bien appréciée. Ce faisant, vous participerez à perpétuer la mémoire de ce pionnier.

Pour des ajouts ou corrections, envoyez un courriel à Richard à l'adresse: shgsgb@gmail.com

mardi 11 mai 2010

Pierre Gourde et Marie Corriveau

Recherche par Richard Bégin



Pierre Gourde/Gourgue, fils de Charles Gourgue et Marie Bizier, est né le 29 juin 1896 à Ste-Germaine de Lac-Etchemin. Il est décédé le 29 juin 1991 à Val d’Or.

Marie Corriveau, fille de Noé Corriveau et Victoria Lamontagne, est née le 17 août 1898 à St-Magloire de Bellechasse. Elle est décédée le 29 octobre 1982 à Val d’Or.

Ils se sont mariés le 29 avril 1916 à St-Magloire de Bellechasse. Demeurant à Sainte-Germaine-de-Lac-Etchemin, ils ont eu les enfants suivants : Pierre-Adrien (1917-1917), Lucien (1918), Adrien (1919), Robert (1921), Laurette (1923), Marie-Rose (1924), Pierre (1926), Lucienne (1928), Gérard-Aimé (1929), Émilien (1931), Thérèse (1934), Monique (1936), Fernand (1938-1940).

Les deux (2) derniers enfants sont nés à Ste-Germaine-Boulé.

À Lac-Etchemin, Pierre Gourde était cultivateur.

C’est en 1935 que Pierre Gourde quitte Lac-Etchemin pour venir s’établir à Ste-Germaine-Boulé. En octobre de cette même année, il acquiert le lot 2 du rang 2, canton Poularies. La famille y demeurera pendant presque 4 ans, puis en 1939, après avoir vendu la terre à Albert Pigeon, Pierre Gourde et sa famille quittent pour aller s’établir à St-Dominique-du-Rosaire. On les retrouvera au milieu des années 1940 à St-Gérard-de-Berry.

Pour des ajouts ou corrections, envoyez un courriel à Richard à l'adresse: shgsgb@gmail.com

_

samedi 1 mai 2010

François-Xavier Caouette et Rosilda Boucher


Recherche par Richard Bégin


François-Xavier Caouette, fils de Jean-Baptiste Caouette et Joséphine Boulanger, est né le 21 juin 1898, probablement à Brunswick, Maine, USA. ?. (1) (Son frère Joseph y est né le 15 mars 1897). Il est décédé le 3 novembre 1970 à St-Eugène-de-L’Islet.

Rosilda Boucher, fille de Noël Boucher et Marie Couillard, est née le 6 avril 1907 à St-Marcel, comté de l’Islet. Elle est décédée le 28 novembre 1996 à St-Jean-Port-Joli.

Les Caouette auraient donc vécu aux USA quelques 4 ou 5 années ???? avant et autour de l’année 1900. Ayant eu un enfant mort-né à St-Eugène en septembre 1895, ils y étaient donc encore à cette date. C’est sans doute en 1896 qu’ils auraient émigré aux États-Unis et seraient revenus un peu avant la fin de l’année 1901 car au recensement du Canada de mars 1901, ils n’étaient pas à St-Eugène. Ils étaient cependant arrivés à St-Eugène en décembre 1901 car Rose Caouette, sœur de François, y est née le 12 décembre.

François-Xavier Caouette et Rosilda Boucher se sont mariés le 10 octobre 1928 à Palmarolle en Abitibi. Ils ont eu les enfants suivants : Armand (1931-1941), Anonyme (1935), Angéline (1937) et Roland (1942).

C’est en octobre 1922 que François-Xavier Caouette quitta St-Eugène-de-L’Islet pour venir s’établir sur le lot 49 du rang 4, canton Palmarolle, futur territoire de Ste-Germaine. Du même voyage, on retrouvait ses frères Alphonse et Joseph Caouette, les frères Maxime, Philippe, Joseph, Irénée, Napoléon et Amédée Côté et possiblement leur père Honoré Côté, des entrepreneurs et commerçants de bois.

À son mariage, François Caouette est inscrit cultivateur de métier mais il semblerait que l’exploitation du bois aurait été son principal gagne-pain. Peu de temps après son mariage, un peu avant ou dans l’année 1930, François Caouette et Rosilda Boucher quittèrent l’Abitibi pour retourner s’établir à St-Eugène, comté L’Islet.


Pour des ajouts ou corrections, envoyez un courriel à Richard à l'adresse: shgsgb@gmail.com

vendredi 30 avril 2010

Zénon Nantel et Georgette Nantel

Recherche par Richard Bégin


Zénon Nantel, fils de Pierre Nantel et Léocadie Dauphin, est né le 28 mai 1898 à Ste-Monique (Deux-Montagnes). Il est décédé le 19 janvier 1987 à St-Jérôme.

Georgette Nantel, fille d’Ernest Nantel et Marie-Louise Labelle, est née le 1er décembre 1907 à Labelle (La Nativité). Elle est décédée le 16 décembre 1952 à St-Jérôme.

Ils se sont mariés le 29 juin 1929 à l’église St-Bernard de Montréal. Ils ont eu les 12 enfants suivants : Jean-Marc, Bernard (décès à 10 mois), Richard, Pierrette, Robert, Pierre, Aline, Élise, Denis (décès à 4 mois), Denise, Marie-Paule et Georges.

Zénon Nantel, agent de transport, de St-Marc de Montréal, était veuf d’Adélaïde Huot. Il avait en effet épousé en première noce, le 7 septembre 1927, dans la paroisse St-Enfant-Jésus de Miles-End, Montréal, Adélaïde Huot, fille de Joseph Huot et Émilia Dauphin.

Il a épousé en troisièmes noces, le 24 juin 1961, à St-Jérôme, Irène Alarie, fille de Eugène Alarie et Virginie Boisvert.

Zénon Nantel n’a pas connu sa mère. Il n’avait pas un (1) mois en âge lorsque sa mère Léocadie Dauphin décéda le 23 juin 1898. En 1901, on le retrouve avec son père et sa nouvelle épouse Octavie Papineau mais il aurait été adopté quelques années après par Jovite Limoges et Marie-Médule Papineau, de proches voisins dans le rang St-Dominique à Ste-Monique, comté de Deux-Montagnes. Cette dernière était la sœur de sa belle-mère, Octavie Papineau, deuxième épouse de son père Pierre Nantel, remarié le 9 janvier 1900.

En 1932, Zénon Nantel est conducteur de camion à Montréal. En 1934, il est peintre. En 1935, il est commis de livraison. En 1936, il est camionneur. C’est au printemps 1938 qu’il arrive avec sa petite famille à Ste-Germaine-Boulé en Abitibi. Établi sur le lot 34 du rang 1, canton Palmarolle, Zénon y est cultivateur mais tient également un petit dépanneur. Au moins deux enfants naîtront à Ste-Germaine: Élise en 1940 et Denis en 1941. En septembre 1942, il vend ses terre et maison à Augustin Lachance et va s’établir dans la région de St-Jérôme.

En début d'année 2011, sont issus de leurs enfants: 27 petits-enfants et 46 arrière-petits-enfants.

Si possible, renumériser cette photo en meilleure résolution.

Pour des ajouts ou corrections, envoyez un courriel à Richard à l'adresse: shgsgb@gmail.com

jeudi 15 avril 2010

Arthur Racine et Léontine Labbé

Recherche: Richard Bégin

Arthur Racine, fils de Paul Racine, maçon, et Octavie Fortier, est né le 14 novembre 1867 à St-Michel de Bellechasse. Il est décécé le 19 janvier 1940 à Ste-Germaine-Boulé et y a été inhumé le 24 janvier 1940.

Léontine Labbé, fille de Prosper Labbé et Philomène Cloutier, est née le 10 mai 1878 à St-Joseph de Beauce. Elle est décédée le 24 décembre 1928 à l’Hôtel-Dieu du Précieux-Sang de Québec et inhumée le 27 décembre 1928 à l’Enfant-Jésus.

Ils se sont mariés le 1er mai 1894 à St-Joseph de Beauce et ont eu les 12 enfants suivants : Marie-Alfréda-Jeannette (1900-1900), Edgar (1901-1901), Lionel (1902), Annette (1903), Antoinette (1904-1913), Marie-Florida-Berthe-Agathe (1906-1908), Marie-Cécile-Laurentine (1907-1908), Joseph-Achille-Charles-Edouard (1909-1909), anonyme (1910-1910), Marie-Jeanne-Éva-Juliette (1912), Germaine (1913-1913), Gabrielle (1914).

Huit (8) de leurs 12 enfants sont décédés en bas âge.

À son mariage en 1894, Arthur déclare être domicilié à Ste-Hénédine et exerce le métier de menuisier. Après leur mariage, le couple demeure et a presque tous ses enfants à L’Enfant-Jésus (Vallée-Jonction). En 1912, Arthur est ingénieur. En 1913, au baptême de Germaine, le registre indique qu’Arthur réside et travaille à St-Malachie comme contremaître. En 1914, il est de nouveau à Vallée-Jonction. En 1900, il exerçait le métier de serre-frein, employé de chemin de fer. Au recensement de 1911, il exerçait le métier de forgeron.

Aux environs de 1920, la famille déménagent à Ste-Lucie-de-Beauregard.

Veuf depuis 1928, Arthur Racine, accompagné de sa fille Juliette, est venu rejoindre à l’automne 1938, son gendre Joseph Caron et sa fille Gabrielle Racine, arrivés à Ste-Germaine en août 1938. Ils ont demeuré sur le lot 45 du rang 2 puis au village dans la maison d’Émile Morin.
Pour des ajouts ou corrections, envoyez un courriel à Richard à l'adresse: shgsgb@gmail.com